En vrac, vite fait, comme ça

9 janvier 2008 - Catégorie : en vrac
Mots clés : , , ,

Je fuis sous peu pendant 15 jours en Asie du Sud-Est, pas d’article prévu donc avant février. Pour la peine, j’étrenne mon premier vrac. Faut pas que ça devienne une habitude…

  • Déjà, bonne année à tous ! On est pas nombreux, on peut se faire la bise :)
  • 2 mois après le lancement de ce blog, je ne me suis pas encore totalement approprié un mode défini de publication. Et c’est mal. Des changements prochains dans ma vie pro m’amèneront certainement à revoir ma façon de publier.
  • Comme le montre le cartouche à droite sur la page d’accueil, je suis désormais adhérent, à titre personnel, de l’association Designers Interactifs. J’ai beaucoup aimé la conférence sur la publicité interactive, j’espère qu’il y aura de nombreux échanges de cette qualité pour cette 2nde année d’existence de l’association.
  • 2nd WaSP Café le 28 janvier 2008. Rentrant juste de voyage, je ne sais pas si je pourrai y participer. Il n’y aura d’ailleurs certainement plus de place quand je me déciderai à y aller, dépêchez vous de vous inscrire !
  • Paris Web 2008 est dans les cartons. Je fais désormais partie du bureau en tant que secrétaire, en compagnie de Christophe comme président et Julien comme trésorier. L’asso accueille des renforts bienvenus avec Nicolas Gallet et Vincent Valentin. Restez connectés !

On se revoit en février !

Designers Interactifs : Conférence sur la publicité

Même si je ne suis pas (encore) membre de l’association Designers Interactifs, j’ai pu assister la semaine dernière à la Conférence sur la publicité interactive qui se tenait chez Adobe France, sur l’avenue Kléber dans le 16ème.

Aurélie de Villeneuve, directrice de création chez Duke Interactive, a présenté brièvement les acteurs du processus de fabrication d’une publicité interactive. Elle a ensuite démontré au travers de 3 exemples pour Sony que l’interactivité et la créativité d’une publicité permettaient de s’affranchir des barrières posées par les formats préétablis en proposant du contenu à priori non souhaité par l’utilisateur, le détournant de son parcours sur le site support.

Amélie Boucher, consultante en ergonomie et fondatrice d’Ergolab, a présenté la publicité interactive par le regard de l’ergonome, en démontrant que la pub n’est pas anti-ergonomique, et en s’attachant à donner les bonnes pratiques qui ne mettront pas les utilisateurs en rogne contre le site support. Pour Amélie, une pub sera plus ou moins ergonomique en prenant en compte l’ergonomie de l’emplacement de la pub (dans le web, dans le site, dans la page) et l’ergonomie de la forme du contenu (limiter l’intrusion, ne pas tromper l’internaute). Elle a conclu en assurant que le respect de grands principes d’ergonomie n’allait pas à l’encontre de la fabrication de publicités sympas.

Benoît Drouillat, directeur de création de Wordappeal et président de l’association Designers Interactifs, a présenté 7 tendances actuelles de la publicité interactive, parmi lesquelles les réseaux sociaux, l’hypervidéo, la participation gestuelle de l’internaute, et l’explosion des formats.

Personnellement, j’ai été très heureux d’entendre les mots “bonnes pratiques” lors de la conférence d’Amélie, c’est une étape vers l’établissement de normes et l’application de standards, à l’image de ce qui est en train de (timidement, certes) se passer du côté du développement. Je suis ravi car c’est en mettant en place des bonnes pratiques dès la conception, et l’ergonomie fait partie de la phase de conception, que l’on arrivera à sortir des sites propres et réalisés pour l’utilisateur.

Cette conférence m’a aussi permis de mettre à jour mes connaissances sur toute la créativité des pubs actuelles. Je dois avouer qu’en tant que “surfeur” chevronné, j’applique le “banner blindness” puissance 1000 et ne voit plus une seule pub sur un site web…

Vous pouvez approfondir le sujet en allant lire le bilan de la soirée sur le blog de Designers Interactifs et en regardant les slides d’Amélie et ceux de Benoît directement sur Slideshare, le code généré par Wordpress pour intégrer l’embed me donne des hauts-le-coeur…